À La UneActualitésPeople international

Donald Trump : sa gaffe envers Emmanuel Macron qualifié de « Premier ministre »

26vues
Partager :

Habitué à se moquer des gaffes supposées de son rival Joe Biden, Donald Trump ne s’est pas loupé avec une énorme bourde lors d’un meeting de campagne dans l’Etat du Michigan ce samedi 17 octobre. Deux semaines avant l’élection présidentielle du 3 novembre, le président américain candidat à sa réélection a enchaîné les accusations envers les démocrates et Joe Biden pour qui son élection provoquerait « la plus grande dépression de l’histoire de notre pays ». Guéri du coronavirus comme il veut le prouver en enchaînant les meetings pour rattraper son retard dans les sondages sur son adversaire, Donald Trump a évoqué l’accord pour le climat de Paris dont les États-Unis s’étaient retirés en 2016 après son élection. 

Emmanuel Macron rétrogradé 

Le candidat républicain s’est félicité de cette décision en lâchant une gaffe sur le président de la République : « Vous savez ce que j’ai également arrêté ? L’accord sur l’environnement de Paris. J’aime beaucoup le Premier ministre Macron mais je lui ai demandé comment l’accord avançait, ils n’y arrivent pas vraiment ». Après cette rétrogradation d’Emmanuel Macron au rang de « Premier ministre », Donald Trump a ajouté : « Je vous ai fait économiser des billions de dollars, personne d’autre ne l’aurait fait. J’ai dit que c’était un désastre, ils voulaient grosso modo prendre notre richesse ». Proche du président de la République peu après son élection, Donald Trump avait ensuite vu leur relation se détériorer. Lors de l’inauguration d’un atelier Louis Vuitton au Texas en octobre 2019, le président américain avait lancé une petite pique à Emmanuel Macron et reconnu avoir « des petites querelles » avec lui « de temps en temps ». 

Par Marie Merlet

Non Stop People


Partager :

Laisser une Réponse

snap221
Suivez toute l'actualité people et scoop en continu ! Photos,buzz et vidéos des stars sénégalaises et africaines...Mais aussi la mode,sport et politique