annonce
AccueilÀ la UneSénégal : voici les activistes alimentaires, corrompus et téléguidés

Sénégal : voici les activistes alimentaires, corrompus et téléguidés

Logés et nourris…Les sénégalais ne veulent plus des activistes « terroristes »

Les activistes sénégalais sont vraiment des êtres à part. Ils prétendent défendre les intérêts de la population sénégalaise. Mais au final, on se rend compte qu’ils ne sont là que pour leurs intérêts. Les combats qu’ils mènent ne tournent qu’autour d’eux. Leur comédie n’échappe plus aux sénégalais qui en n’ont marre de voir un Guy Marius Sagna jouer toujours le même film. Celui d’un anarchiste qui passe tout son temps à défier la République.

Guy Marius Sagna, ce nom revenait souvent dans les discussions des jeunes. Il était porteur d’espoir. L’homme qui porte les initiales de GMS était de tous les combats citoyens. A chaque fois que le devoir citoyen l’appelait, il était présent. Son engagement et son dévouement avait fait de lui un véritable héros aux yeux de cette frange de la population. Beaucoup de jeunes l’admirait et voulait devenir comme lui. Mais le travailleur social ne brille plus. Le mythe Guy Marius Sagna est en train de s’effondrer.

Le natif d’Etome, village situé dans la région de Casamance, ne fait plus grand feu. Guy Marius Sagna qui, jadis était capable de rallier des milliers de jeunes, n’arrive plus à drainer des foules immenses dans ses comédies. La marche initiée ce dimanche à Guédiawaye pour dénoncer la cherté de la vie en est l’exemple type. Peu de sénégalais sont sortis pour défier les autorités qui avaient interdit la marche. Et comme à ses habitudes, l’activiste a fait son show devant les policiers. Les forces de l’ordre qui étaient sur place l’ont arrêté et conduit à un endroit qu’il connait très bien…la cellule des commissariats.

Ces sorties à tout va, commencent à exaspérer les sénégalais. C’est lui le type d’activiste alimentaire. Ce sont les sénégalais qui le nourrissent, le logent et le soignent. On se rappelle dernièrement qu’une cagnotte a été lancée pour lui offrir une voiture. Alors qu’un jeune comme lui se devait d’investir pour la jeunesse. Et non vivre au crochet des sénégalais.

La fin des activistes bandits…Le réveil du peuple

Mais tout ceci marque la fin des « activistes-terroristes ». Le peuple est le seul souverain. Les sénégalais n’ont plus besoin des personnes qui poussent les jeunes à brûler le pays ou s’attaquer aux institutions de la République. Depuis les douloureux évènements du mois de mars, les sénégalais refusent de suivre les nouveaux types de terroristes. Des hommes et femmes qui, au nom du droit à la marche, s’attaquent à tout et à tout le monde sans aucune raison valable.

L’activiste téléguidé qui agit comme un mercenaire, c’est bien Karim Xrum Xax. Au service de Sonko, il perçoit du Pastef de quoi nourrir sa famille et payer ses médicaments. Et c’est cet individu récidiviste qui, au nom de la liberté d’expression, a oser traiter l’ancien président Abdoulaye Wade de « bandit ». Une insulte à un monument de la République démocratique

Les activistes voleurs et corrompus, on les trouve dans le mouvement Y en a marre. Des membres de ce mouvement qui utilisent leur statut de « défenseur de la population » pour s’adonner à des trafics de tout genre sur le dos des sénégalais.  De tels comportements sont à bannir dans notre société. Et ce combat est devenu le cheval de bataille des jeunes…mais aussi du peuple souverain. Qui se refusent, désormais, de couvrir de telles personnes.

Les jeunes se sont réveillés et ont compris le double jeu auxquels ses soi-disant activistes jouent. Les Guy Marius Sagna et Cie doivent savoir que le peuple a pris sa souveraineté en main. Et il mènera ses combats à sa propre manière. Aucun néo-terroriste ne plus pousser les jeunes à la mort.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read