annonce
AccueilÀ la UneALERTE AUX PARENTS: LES DJIHADISTES CIBLENT LES ENFANTS.

ALERTE AUX PARENTS: LES DJIHADISTES CIBLENT LES ENFANTS.

Niger : les djihadistes ciblent les enfants.

La violence qui a droit de cité au Sahel n’épargne pas les enfants. Le rapport d’Amnesty International intitulé « Je n’ai plus rien, à part moi-même » : les répercussions croissantes du conflit sur les enfants dans la région de Tillabéri, le démontre assez bien.

« Dans la région de Tillabéri, au Niger, une génération entière grandit entourée par la mort et la destruction », lit-on dans ce rapport de 64 pages dont un résumé a été publié sur le site d’Amnesty International.

Dans cette partie du Niger, à proximité avec la frontière malienne et burkinabé, appelée la zone des trois frontières, les groupes armés ont tué une soixantaine d’enfants, rapporte Amnesty International.

L’État Islamique au Grand Sahara et le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans sont les principaux groupes djihadistes qui sévissent dans la région. Mais les massacres des civils sont pour la plupart l’œuvre de l’EIGS.

Les violences à l’encontre des civils au Niger ont fait 544 morts dans le contexte du conflit entre le 1er janvier et le 29 juillet 2021, contre 397 en 2020, selon les données de l’Ong ACLED.

S’ils ne sont pas tout simplement tués, les mineurs sont recrutés par ces groupes armés. Selon le rapport d’Amnesty International paru ce 13 septembre, le recrutement d’enfants s’est considérablement accru cette année dans le département de Torodi, près de la frontière avec le Burkina. À l’image des adultes, ils suivent un entraînement au maniement des armes mais peuvent aussi être utilisés autrement. Amnesty International révèle que le GSIM « utilise des enfants comme espions, éclaireurs et guetteurs, entre autres rôles définis dans le droit international comme une participation aux hostilités ».

Le recrutement des enfants semble être un moyen pour les djihadistes de les empêcher de fréquenter l’école française. Preuve de leur hostilité à l’éducation occidentale, les djihadistes avaient fermé 377 écoles de la région de Tillabéri, privant plus de 31 000 enfants d’accès à l’éducation…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read