Saturday, March 6, 2021
ActualitésPolitiqueSocietéTout ce qui fait l'actuVideo

Bagne, chasse à l’homme, terreur : Quand la paranoïa gagne le pouvoir de Macky Sall !

0views


Quand les Allemands ont envahi la France en  mai 1940,après la destruction de la ligne Maginot, la Gestapo  qui était la Police politique  des nazis était automatiquement entrée en action. Son rôle  était de combattre les opposants politiques au régime nazi.La Gestapo faisait des recherches souvent à partir de dénonciations, arrêtait les suspects, les interrogeait avec des méthodes violentes, les remettait à la justice ou les faisait disparaître discrètement. Présentement, c’est ce même scénario catastrophe  ou presque que les Sénégalais  voient se dérouler sous le règne du Président Macky Sall. Les Sénégalais n’auraient pas peur des agissements du pouvoir mais ils sont surpris par la paranoïa qui a presque gagné un pouvoir finissant !

{ "slotId": "1615722430", "unitType": "responsive", "pubId": "pub-1443391184781626", "resize": "auto" }

Le Sénégal traverse des moments sombres de son histoire politique et le pouvoir du Chef de l’Etat Macky Sall  est incapable de contrôler ses dérives dictatoriales qui ne se donnent   plus de limites.

En effet dans sa volonté aveuglée de liquider le leader de Pastef Ousmane Sonko,le Macky multiplie  les arrestations ,les emprisonnements, les combines, les prévarications, l’entrisme, la délation et la  paranoïa ,entre autres.

Tous les opposants et journalistes qui refusent d’hypothéquer l’avenir de leur pays sont surveillés comme du lait sur le feu. Les opposants sont persécutés, intimidés et arrêtés à tout va. Et au-delà de cette forme de « folie » qui s’est emparée du pouvoir, c’est le silence des intellectuels, des chefs religieux, des organisations des droits de l’homme et d’une bonne partie des médias  de la place qui effrayent les sénégalais.

L’émergence dont se prévalait le pouvoir n’est plus d’actualité à présent, il s’agit d’employer les méthodes expéditives de la « gestapo ». C’est à dire gouverner par la terreur, par la violence et la manipulation. Et surtout pour un Président de la République né après les indépendances. Les sénégalais n’en ont que leurs larmes pour pleurer un homme  qui ne sortira plus par la grande porte devant l’histoire.

Quand on veut réduire tout le monde en silence croyant mordicus qu’avec ce procédé carnavalesque l’on pourrait se payer un 3e mandat, c’est assurément  méconnaitre les Sénégalais. Aujourd’hui, même les proches du Chef de l’Etat ne sont pas du goût des dérives qui secouent le pays.

Un membre de la famille présidentiel a  même sonné l’alerte sans coup férir. Au-delà de la personnalité de Ousmane Sonko, c’est les sénégalais épris de paix et de justice sociale qui sont combattus par un pouvoir finissant qui vit ses dernières heures et qui refuse de l’admettre.

Les Présidents Senghor, Diouf et Wade ont imprimé leurs marques sans s’éterniser au pinacle encore moins gouverner par la terreur comme c’est le cas présentement. Dans tous les cas de figure, le Président Macky Sall partira en 2024 qu’il le veuille ou non. Et les Sénégalais sont assez matures pour savoir se choisir leur Chef au moment opportun. Quand la paranoïa gagne un pouvoir, il devient pire qu’un lion blessé par des chasseurs. Mais quoi qu’il fasse, il n’échappera jamais à ses chasseurs.Demain,il fera jour. Diantre !

Assane  SEYE-Senegal7

 

Leave a Response

snap221
Suivez toute l'actualité people et scoop en continu ! Photos et vidéos des stars sénégalaises et africaines, buzz du moment, mais aussi La mode & beauté,politique et le sport. Toutes les infos que vous cherchez sont sur www.snap221.com