ActualitésSocietéTout ce qui fait l'actu

Dr Aminata Diop : « Diourbel, ma ville natale meurt à petit feu… »

4vues
Partager :

Cependant, ma chère ville a perdu ce lustre d’antan depuis fort longtemps. La traite de l’arachide est un vieux souvenir, l’usine de la Sonacos, la seule pourvoyeuse d’emplois dans la ville est à l’agonie et ne peut plus même prendre deux journaliers par jour selon les informations glanées dans la ville. Diourbel est touché par tous les maux de la pauvreté dont les plus saillants sont le chômage, l’exode massif des jeunes et la déperdition scolaire. La nature n’est pas gracieuse dans cette ville certes (dépourvue de littoral, tarissement des sources d’eau, salinisation des terres), mais des politiques de développement inconséquentes ou inexistantes l’ont mises à terre. Ma ville meurt ainsi à petit feu.

Le coup de Jarnac : les inondations

J’ai décidé de prendre ma plume, coucher ses mots sur ma chère ville pour partager ma détresse et mon cri de cœur quand j’ai constaté de visu l’ampleur des inondations dans la ville. Du jamais vu dans ma ville natale. Ce qui me fait mal, on ne convoque pas l’histoire pour essayer de comprendre ces inondations mais on les met sous le compte d’une pluviométrie exceptionnelle. Ces excès de pluies, le Sénégal en connaît depuis qu’il est Sénégal et elles n’ont jamais causé autant de dégâts dans la ville. Qui connaît Diourbel, sait que ce sont les sols Diors qui dominent la région et on connaît ces types de sols pour leur capacité d’infiltration rapide de l’eau. Les quelques rares zones non aedificandi ne sont pas habitées car la pression foncière n’est pas encore prononcée à Diourbel. Si je me rappelle, la seule zone qui faisait l’objet de rares inondations était la maison du Marabout Mame Therno Kandji et ce problème était réglé à un moment donné avec l’installation d’un système de canalisation par le Défunt Maire Jaques Baudin. Donc, cet atout pédologique conjugué à un bon plan de lotissement devrait nous épargner d’inondations majeures.

Ainsi dire, ces inondations ont bien un ou des responsables. C’est la conséquence d’une mauvaise politique d’aménagement non participative et non inclusive. Un projet de mise en place d’un système de canalisation a été initié par l’ancien maire de Diourbel. Un projet qui n’était ni opportun ni prioritaire pour la ville. Ce projet n’a jamais abouti. Ces systèmes de canalisation non achevés sont à l’origine d’une partie des inondations à Therno kandji notamment à «Roukou Bou Sew» car toute l’eau drainée à partir de Keur Gou Maag se verse dans cette zone.

Au niveau de l’une des autres zones les plus touchées par les inondations, c’est-à-dire le quartier Ngolomite, ce sont les routes installées toujours sous le magistère de l’ancien maire. Aucune de ces routes n’a de conduites d’eau c’est-à-dire système de drainage des eaux de pluies, toute l’eau de pluie se déverse dans les maisons environnantes.

Maintenant, on doit se questionner sur la manière dont ces projets ont été élaborés, financés et mis en œuvre. Y’avait -il des études d’impact environnemental qui pouvait prévenir ces catastrophes et proposer des mesures correctives ? Qui se chargeait du contrôle de ces travaux ? Autant de questions qui méritent une attention particulière de la part de tout diourbelois et principalement les autorités de la ville. Et aussi, ces populations qui sont victimes, auront-elles droit à des réparations ? Quel plaidoyer faire pour une meilleure implication de l’Etat dans la prise en charge de ces problèmes ?

Je pense que nos autorités locales actuelles doivent beaucoup apprendre de ces projets, en tirer des leçons pour construire notre chère ville. Chères autorités, ayez la culture d’impliquer toutes couches de populations dans vos projets, priorisez les besoins en matière de développement, et allez à l’essentiel. Le développement d’une ville ne se fait pas en un mandat de maire. Cependant, un mandat peut servir à jeter les bases d’un développement harmonieux pour une ville. La politique politicienne ne mène pas loin et peut laisser des traces indélébiles qui tacheront à jamais la réputation, l’honneur et la fierté de servir sa ville natale.
Xibaaru


Partager :

Laisser une Réponse

snap221
Suivez toute l'actualité people et scoop en continu ! Photos,buzz et vidéos des stars sénégalaises et africaines...Mais aussi la mode,sport et politique