Tuesday, April 13, 2021
ActualitésSportTout ce qui fait l'actuVideo

FC Barcelone : tout ce qu’il faut savoir sur les trois candidats aux élections présidentielles

0views

Joan Laporta

Qui est-il ? C’est, de loin, l’homme le plus connu par des trois candidats, et le grand favori des sondages. Et pour cause, il a été à la tête du Barça entre 2003 et 2010, étant là pour le second titre de Ligue des Champions du club puis étant à l’origine de la fameuse Pep Team menée par Guardiola. Avocat de métier, le Catalan de 58 ans est souvent présenté comme un homme charismatique, sûr de lui et prêt à tout pour arriver à ses fins.

{ "slotId": "1615722430", "unitType": "responsive", "pubId": "pub-1443391184781626", "resize": "auto" }
La suite après cette publicité

Ses atouts : en plus de sa personnalité marquée, il a l’expérience du rôle de président, contrairement à Freixa et Font. Il a de nombreux contacts dans le monde du foot, avec des dirigeants d’autres clubs comme avec des agents, et a l’habitude des recrutements galactiques. C’est aussi le candidat le plus proche du clan Messi, ce qui peut être primordial pour convaincre l’Argentin de rester, et il compte sur le soutien de nombreuses légendes comme Samuel Eto’o et Carles Puyol.

Ce qui peut lui coûter cher : il a beau être le favori, mais à Barcelone, certains veulent voir du renouveau. Un retour de Laporta pourrait être considéré comme un pas en arrière, et même si son bilan sportif à la tête du club est plus que satisfaisant, il ne faut pas oublier qu’à l’époque, il avait été visé par une motion de censure des socios (elle n’avait pas abouti). Autre point qui peut jouer contre lui : il n’a pas forcément les faveurs des principaux médias catalans, souvent soumis au clan Bartomeu.

Les principales lignes de son programme : il confiera les clés du camion à Mateu Alemany, son futur DG qui a notamment fait ses preuves à Valence. En plus de faire de Messi sa priorité, il estime également être en mesure de recruter des stars. Il compte aussi sur Koeman en fonction des résultats et de ce qui sera proposé d’ici la fin de saison. Sur le plan financier, il estime que les joueurs n’auront pas forcément à baisser leur salaire, et souhaite surtout augmenter les revenus du club. L’émission d’obligations est vue comme une solution à court terme pour avoir plus de fonds. Il a pour objectif de relancer la section de baseball du club et d’offrir une équipe de hand féminine au club.

Victor Font

Qui est-il ? L’homme d’affaires de 48 ans spécialiste en conseil stratégique et financier fait parler de lui depuis quelques années déjà, et avait notamment épaulé le fameux Marc Ingla lors de la candidature de Laporta. Depuis 2018, il multiplie les apparitions publiques pour faire entendre son projet. Il se présente comme le futur et l’avenir d’un FC Barcelone dont le modèle a montré des limites.

Ses atouts : c’est la candidature du changement, dans la mesure où il incarne la jeunesse et l’espoir face à deux visages bien connus. Le point fort de sa candidature reste sans aucun doute le nombre conséquent de grands noms desquels il s’entoure, avec divers théoriciens et méthodologistes qui ont fait leurs preuves au Barça et avec la Masia. Il peut aussi se targuer d’avoir été un des principaux responsables de l’éviction de Josep Maria Bartomeu en octobre dernier.

Ce qui peut lui coûter cher : sa communication n’est clairement pas au point. C’est ce qui lui a fait passer du statut d’outsider crédible à celui de troisième roue du carrosse, suite à des déclarations qui se sont contredites plein de fois, des propos sur Koeman sur lesquels il a dit revenir ou des annonces de collaborateurs qui ont finalement refusé de se joindre à sa candidature. C’est aussi quelqu’un de peu expérimenté dans le milieu du foot, contrairement aux deux autres candidats.

Les principales lignes de son programme : son projet sportif tournera autour de Xavi Hernandez, à qui il confiera le rôle de général manager. Il a en revanche fait savoir qu’il faut s’attendre à une période d’austérité sur le plan financier, et qu’il n’y aurait donc pas de grosse recrue. Plutôt que de trouver des fonds extérieurs, il souhaite restructurer la dette et négocier des salaires revus à la baisse avec l’effectif. Il a aussi l’intention que chaque section sportive du club compte sur une équipe féminine.

Toni Freixa

Qui est-il ? Membre de la direction de Bartomeu, il connaît bien les coulisses du club dont il a été porte-parole. L’avocat de 52 ans a même travaillé avec Joan Laporta entre 2003 et 2005, c’est dire à quel point il est dans le paysage blaugrana depuis longtemps. C’est le candidat de la continuité.

Ses atouts : sa présence au club depuis longtemps lui a permis de s’attirer des contacts privilégiés avec les médias, notamment ceux qui étaient plutôt pro-Bartomeu. C’est aussi le candidat qui a le plus détaillé son programme, affirmant par exemple qu’il est possible de recruter Haaland et Mbappé, et a aussi avoué avoir un sponsor de 60 millions par an pour le maillot. Que ce soit crédible ou non, ça peut faire la différence auprès des socios.

Ce qui peut lui coûter cher : avoir été membre de la direction de Bartomeu est un atout… mais aussi un défaut. Alors que beaucoup de supporters veulent du renouveau, l’étiquette Bartomeu est bien collée sur le front de Freixa. En 2015, il avait fait un énorme flop, ne récoltant que 3,7% des voix. Rien ne devrait avoir changé depuis.

Les principales lignes de son programme : en plus d’avoir fait des promesses énormes vis-à-vis du mercato, c’est le seul qui ne fait pas de Messi une priorité coûte que coûte. Il est aussi prêt à conserver Koeman, et mise sur Lluis Carreras pour diriger la section foot. Il a affirmé avoir déjà trouvé un accord pour un sponsor maillot de Hong Kong (60 M€ annuels), et est prêt à vendre une partie de Barça Corporate pour 250 millions d’euros. Il est aussi prêt à imposer des baisses de salaires à l’équipe mais promet que ce sera compensé sur le moyen terme. Lui aussi mise sur le sport féminin.

FootMercato

Leave a Response