annonce
AccueilActualitésZiguinchor : Les “Jakartamen” reçus par le chef de la police…

Ziguinchor : Les “Jakartamen” reçus par le chef de la police…

Une geste “noble” et apprécié par les conducteurs de motos Jakarta de la localité. Le commissaire de la police centrale de Ziguinchor, Adramé Sarr, a reçu, chez lui, les “Jakartamen” ce lundi 3 mai, pour partager avec eux le Ndogou”. Ce fut aussi un moment de partage sur leurs conditions de travail.

L’association des conducteurs de motos Jakarta du département de Ziguinchor, a été invitée à un “Ndogou” par le chef de la police locale, le commissaire central Adrame Sarr. “Une initiative unique en son genre“, s’est réjoui le président de cette association, Ansoumana Badji.

Ce dernier a profité de l’occasion pour louer le “leadership du Commissaire central” et demander aux autres autorités de la région de suivre son exemple.

“Une première…”

Nous avons été invités dans les locaux privés du commissaire pour partager le ‘Ndogou’ en ce mois béni de Ramadan. C’est un commissaire qui comprend ce que nous vivons, ce que nous endurons tous les jours. Et c’est la première fois dans l’histoire de la police qu’un commissaire invite notre association. Je pense que les autres autorités de la localité devraient prendre exemple sur lui. Il a su mettre en place une politique visant à se rapprocher de la jeunesse, à se rapprocher des ‘jakartamen’, à les écouter pour les comprendre afin de mieux les aider. Mais surtout que nous puissions nous conformer aux normes de sécurité“, s’est réjoui Ansoumana Badji.

Ce dernier a profité de l’occasion pour louer le “leadership du Commissaire central” et demander aux autres autorités de la région de suivre son exemple.

“Une première…”

Nous avons été invités dans les locaux privés du commissaire pour partager le ‘Ndogou’ en ce mois béni de Ramadan. C’est un commissaire qui comprend ce que nous vivons, ce que nous endurons tous les jours. Et c’est la première fois dans l’histoire de la police qu’un commissaire invite notre association. Je pense que les autres autorités de la localité devraient prendre exemple sur lui. Il a su mettre en place une politique visant à se rapprocher de la jeunesse, à se rapprocher des ‘jakartamen’, à les écouter pour les comprendre afin de mieux les aider. Mais surtout que nous puissions nous conformer aux normes de sécurité“, s’est réjoui Ansoumana Badji.

SANS LIMITE SN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read