Saturday, March 6, 2021
People internationalVideo

Francis Lalanne risque-t-il d’être condamné pour sa tribune polémique ? Son avocat répond (Vidéo)

0views

Francis Lalanne dans la tourmente ? Lundi 22 février, Le Point a révélé que le chanteur de 62 ans a été entendu par la police à la suite de sa lettre ouverte qu’il avait publiée sur le site “France Soir” le 22 janvier dernier. Dans cette tribune, il appelle l’armée à intervenir, lui qui est en total désaccord avec les décisions gouvernementales prises pendant la pandémie de coronavirus. Mais ce n’est pas tout : l’ancien membre des équipes de “Fort Boyard” souhaite qu’Emmanuel Macron soit jugé pour “haute trahison”. Il a même appelé à sa destitution.

{ "slotId": "1615722430", "unitType": "responsive", "pubId": "pub-1443391184781626", "resize": "auto" }

Des propos qui n’ont pas manqué de faire polémique, à tel point que le parquet de Paris a ouvert le 27 janvier une enquête préliminaire contre Francis Lalanne. La justice lui reproche des faits de “provocations publiques” et un “délit portant aux intérêts fondamentaux de la nation”. Des faits passibles de cinq ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

Bientôt un “classement sans suite” ?

Ce mardi 23 février, Jean-Marc Morandini a contacté l’avocat de Francis Lalanne dans son émission “Morandini Live” diffusée sur CNews et Non Stop People. L’occasion pour Maître Emmanuel Ludot de faire le point sur la situation et de révéler si le chanteur risque une sanction pénale pour sa tribune polémique. “Pour l’instant, on ne lui reproche rien. Francis Lalanne a publié un pamphlet (…) sur le site ‘France Soir’ qui est très mal vu à l’heure actuelle, qui est dans le collimateur de Roselyne Bachelot, et ce pamphlet républicain a été immédiatement monté en épingle et est devenu une menace quasiment pour la sûreté nationale. Ce n’est pas du tout ce que disait Francis Lalanne. Il appelait à la destitution, c’est son droit, par des moyens républicains”, a-t-il dit.

Et de poursuivre : “Il visait un article bien précis de la constitution qui est l’article 68 et devant ce chahut médiatique sur ce pamphlet et bien, le parquet – qui était pressé – a entendu effectivement en ma présence Francis Lalanne pour s’expliquer, pour savoir quelles étaient ses intentions. Je peux vous indiquer d’ores et déjà que cette affaire n’est pas du tout prise comme vous le suggérez. Il n’y a aucun risque de poursuites pénales de quelque manière que ce soit et je peux déjà vous dire qu’il y aura dans quelques semaines, peut-être même dans quelques jours, un classement sans suite, puisque cette affaire ne mérite pas mieux qu’un classement sans suite”. Affaire à suivre…

Par Non Stop People TV

Non Stop People

Leave a Response