People internationalVideo

Miss France 2021 : Malika Ménard défend Sylvie Tellier après la démission de Miss Franche-Comté

143vues
Partager :

Décidément, le comité Miss France est confronté à de multiples polémiques cette année. Après la disqualification d’Anaëlle Guimbi, candidate à l’élection de Miss Guadeloupe 2020, voilà que c’est la région Franche-Comté qui perd sa représentante. Deux jours après son élection, Anastasia Salvi a pris la décision de se retirer de la course au titre de Miss France 2021. La jeune femme a démissionné après la divulgation de photographies à caractère dénudé. Forcée de céder son titre de Miss Franche-Comté 2020 à sa première dauphine, Anastasia Salvi a ensuite fait de lourdes révélations à l’encontre du comité Miss France, l’accusant même de « harcèlement ». Si cette dernière polémique ne doit pas enchanter Sylvie Tellier, directrice du comité Miss France, elle a pu compter sur le soutien de Malika Ménard. L’ancienne reine de beauté était l’invitée de Cyril Hanouna ce lundi 12 octobre 2020.

« Ce n’est pas Sylvie qui décide »

Dans « Touche pas à mon poste », Malika Ménard a expliqué : « En fait il y a un règlement, et ce n’est pas Sylvie qui décide. C’est à la libre appréciation du comité régional. Ce qui a dû se passer pour cette jeune fille, c’est qu’elle a peut-être fait les photos il y a longtemps, mais au moment où elle s’est présentée en 2020, elle n’a pas présenté ces photos de peur d’être disqualifiée. C’est là où elle a déconné dans sa démarche ». Un argument difficile à entendre pour Jean-Pascal Lacoste, chroniqueur de TPMP et ancien candidat de « La Star Academy », qui s’est empressé d’interroger Malika Ménard : « Si elle veut la réhabiliter, elle peut le faire. C’est quand même la patronne ! C’est la patronne ou pas ? ». Malika Ménard, qui a été élue Miss France en 2010, a alors avoué que les choses n’étaient pas aussi simples qu’elles n’y paraissent. « Non, parce qu’en fait ce serait dédire les gens qu’elle a nommés en-dessous et ce n’est pas possible. Parce qu’après ça va être l’anarchie. Parce qu’il y a quand même beaucoup de régions… », a affirmé Malika Ménard avant de conclure : « Je sais que le règlement est en train d’évoluer. Il y a des réflexions en interne, ça c’est une certitude ».

Par Matilde A.

Non Stop People


Partager :

Laisser une Réponse

snap221
Suivez toute l'actualité people et scoop en continu ! Photos,buzz et vidéos des stars sénégalaises et africaines...Mais aussi la mode,sport et politique