People internationalVideo

TPMP : Christine Kelly revient sur la polémique Eric Zemmour

22vues
Partager :

Eric Zemmour est au coeur d’une nouvelle polémique. Quelques jours seulement après avoir écopé d’une amende de 10 000 euros pour injure et provocation à la haine, il est aujourd’hui visé par une nouvelle plainte. Sur le plateau de CNews, le chroniqueur avait déclaré que les mineurs isolés étaient des « voleurs », des « assassins » et des « violeurs ». Face à ces propos, l’association SOS Racisme a porté plainte et un appel au boycott a été lancé par de nombreux internautes. La chaîne a répondu par un communiqué expliquant qu’elle se désolidarisait totalement des propos d’Eric Zemmour et que boycotter la chaîne « c’est boycotter le travail d’une rédaction qui ne se résume pas à la pensée d’un seul homme. Eric Zemmour dispose de cinq heures d’antenne par semaine. Nous, les journalistes de CNews, en assurons 120. »

Invitée sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste ce jeudi 1er octobre, la journaliste Christine Kelly est revenue sur la séquence et sur son manque de réaction, pointée du doigt par les internautes. Cyril Hanouna lui demande alors : « Quand Éric Zemmour dit ça devant vous, prononce ces mots, vous vous dites quoi ? ‘Il dérape’, ‘qu’est-ce qu’il dit ?’, ‘Qu’est-ce que je dois faire ? ».

« il est sur son idéologie » 

Ce à quoi Christine Kelly, récemment victime de harcèlement répond : « Je me dis que j’ai treize minutes pour équilibrer, tempérer, et faire préciser ces propos. Je me dis que j’ai treize minutes pour qu’on puisse justement ne pas faire d’amalgames, ne pas faire de mélanges. Je me dis que j’ai treize minutes pour contenir un incendie et ne pas l’attiser, et on n’éteint pas les flammes avec le feu. Dès le début, j’ai répété la séquence : il dit tout de suite ‘la plupart ne sont pas des délinquants’ […] et à force d’insister, petit à petit, il dit ‘vous avez raison, pas tous’ à onze minutes, et à douze minutes, il redit une deuxième fois ‘pas tous’ ». Avant de rappeler l’importance de « voir l’ensemble de la séquence ».

Elle poursuit ensuite : « Je n’ai pas à juger s’il a dérapé ou pas, ça, c’est au CSA de juger et c’est son rôle. Moi, mon rôle, j’étais dans mon rôle donc celui de faire préciser et de tempérer. Il n’est pas comme la rédaction, il ne fait pas partie des journalistes de CNews. Lui, il est sur son idéologie ». Elle a ensuite conclu en rappelant l’importance de laisser place à la liberté d’expression dans la limite de la loi : « Ce sont deux mondes qui se côtoient, qui cherchent à se respecter en se côtoyant, et la liberté d’expression, c’est aussi ça : c’est parfois être choqué, se désolidariser, et en laissant s’exprimer l’autre dans une certaine limite ».

Par J.F.

Non Stop People


Partager :

Laisser une Réponse

snap221
Suivez toute l'actualité people et scoop en continu ! Photos,buzz et vidéos des stars sénégalaises et africaines...Mais aussi la mode,sport et politique